jeudi 20 février 2014

Y a pas écrit bécasse ici...

Les contes de la bécasse vont-ils me hanter longtemps ?
Non, je ne parle pas d'un indélébile souvenir de lecture, mais du billet que j'ai écrit sur ledit recueil et qui caracole toujours en tête des plus consultés sur ce blog. Je croyais que ça s'était calmé, mais non, la majorité des professeurs ont seulement dû avoir l'idée de réserver cette merveilleuse lecture au deuxième trimestre...
Collégien(ne), sache que je compatis sincèrement, mais non tu ne trouveras pas sur ce blog suffisamment d'éléments pour échapper à cette lecture.
La vie est cruelle. Je ne peux pas te promettre que tu sortiras plus fort(e) de cette épreuve, mais essaie malgré tout de ne pas en arriver à détester la lecture qui peut, je t'assure, se révéler merveilleuse parfois.
Bon courage.


J'aimerais profiter de ce billet pour saluer deux de mes anciens profs, Agnès R. et Jean-Dominique P. qui partageaient sans compter leur amour des livres. J'étais déjà une livropathe à l'époque, mais leurs cours furent d'autant plus agréables que ceux de leurs collègues ne l'étaient vraiment pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire