lundi 24 janvier 2011

Guerrière

Premier volume du diptyque des deux sœurs, de Marie Brennan, publié chez Éclipse.

Lorsqu'une sorcière naît, un double de son être est aussi créé. Pour que la sorcière vive et maîtrise ses pouvoirs, sa jumelle doit être sacrifiée. Telles sont les traditions. Telle est la loi.

Je n’en dirai pas davantage sur l’histoire car pour moi ces courtes phrases de présentation sont déjà trop et ce roman mérite qu’on ménage son suspense.
J’ai littéralement adoré ce récit. Ça faisait longtemps que je n’avais pas autant apprécié de la high fantasy. J’espère parvenir à partager en quelques mots l’enthousiasme qu’il a fait naître en moi.
L’histoire est tout bonnement excellente et vraiment bien construite. C’est original et inventif, tout en restant très cohérent. Je tiens beaucoup à la cohérence, tout comme à la vraisemblance, on peut bien me faire croire n’importe quoi tant qu’on garde une certaine logique, c’est ce qui me permet de m’immerger dans une histoire.
Et j’ai allègrement plongé dans celle-ci…
Elle est prenante, l’univers qu’elle décrit est complexe et riche de détails, mais l’auteur l’ébauche petit à petit, ce qui fait que le récit n’est jamais trop lourd, dans son fond comme dans sa forme. Il y a bien quelques petites longueurs dans la première partie, ou plutôt des moments d’attente, devrais-je dire, mais rien d’insurmontable. Ça ne m’a pas dérangée car d’une part je ne suis pas une fanatique de l’action non-stop et d’autre part parce que c’est très bien écrit et vraiment agréable de découvrir au fur et à mesure tous les aspects de ce monde, la hiérarchie des sorcières et leurs croyances, le fonctionnement des écoles de chasseurs et du clergé, en autres choses… J’ai vraiment adoré cet univers tout en nuances et tellement complet. Cependant les amateurs d’action pourront se sentir un peu frustrés par le premier tiers du roman. Cela dit, ça s’arrange bien ensuite.
On peut se sentir un peu étourdit au début par ce nouvel univers, mais cela passe assez vite (30 à 50 pages). Il y a un glossaire à la fin de l’ouvrage, mais je l’ai trouvé d’une utilité toute relative car s’il est appréciable d’y voir décryptés tous les titres honorifiques des sorcières (bien qu’il ne soit pas vraiment nécessaire de les connaître tous pour apprécier la lecture et comprendre l’histoire) ainsi que les spécialités des écoles de chasseurs et la correspondance horaires des carillons, il y aussi beaucoup de termes et de noms dont on aurait pu se passer et qui ne font que le rendre fouillis et perdre le lecteur en route… Je ne vois pas l’intérêt d’y ajouter des noms de personnages qui sont à peine évoqués ou croisés une seule fois par les héros…
Justement, parlons-en de nos personnages principaux… J’ai été très agréablement surprise par Miryo et Mirage et le sentiment qu’elles m’ont inspiré toutes deux me dit que l’auteur a vraiment bien fait son boulot. J’ai également apprécié Eclipse, Satomi, Eikyo et quelques autres. Tous les personnages de cette histoire sont de toute façon très travaillés, bien construits, intéressants et surtout très crédibles.
Le seul petit reproche que je pourrais faire, et encore ça ne m’a pas tant gênée que ça, c’est le foisonnement souvent inutile de détails concernant des personnages secondaires qui à part égarer un peu le lecteur n’apporte pas grand-chose à l’histoire. Mais ça ne m’a pas plus dérangée que cela…
Cette histoire m’a parlé pour bien des raisons, notamment pour ses concepts spirituels et philosophiques, mais elle est aussi très accessible pour les personnes qui ont d’autres principes ou qui ne veulent pas s’intéresser à cet aspect du récit. Elle a plusieurs niveaux de lecture et peut donc toucher plusieurs publics.
Le style en lui-même est excellent et maîtrisé, élégant, voire même poétique. L’auteur a réussi, malgré la densité de son récit et la complexité des concepts qui le sous-tendent, à créer une certaine harmonie, tout en finesse et clarté.
Il y a derrière cet ouvrage un travail vraiment brillant qui fait que j’ai hâte de lire la suite et que je conseille très vivement cette lecture.


Ce livre a été lu pour le club de lecture de Vampires & Sorcières.

C'est aussi le second livre de la catégorie imaginaire pur le défi ABFA et V&S 2011.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire