mardi 15 janvier 2013

Nous finirons bien par en venir à bout...

Une nouvelle de Laurent Queyssi, publiée chez ActuSF au format numérique.




Gregory est chez le psy et il a un souci avec sa mère. Un gros souci... Mais allez faire comprendre à quelqu’un qu’un zombie a des problèmes psychologiques...
Une nouvelle drôle et pertinente de l’auteur de Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps.



Nous finirons bien par en venir à bout… est une nouvelle qui se lit bien trop vite, contrairement à ce que son titre pourrait laisser penser. J’ai vraiment adoré. C’est un texte extrêmement drôle, au style enlevé et d’une ironie particulièrement savoureuse. Comme nous le dit le résumé, même les zombies ont leurs soucis et celui qui nous raconte son histoire, en même temps qu’à son psy (qui n’est pas moins déjanté), n’est vraiment pas sorti du lac. C’est le cas de le dire…
Des histoires de zombies, on en a lues des tas, des marrantes, des glauques, des effrayantes, des dégueulasses parfois. Alors, qu’est-ce que celle-ci a de particulier ? Eh bien cette nouvelle joue à merveille sur les codes du genre, se moque un peu de nos préjugés, des thérapeutes et de leurs idées toutes faites, mais également de l’humanité en général. Ce fut un bref, mais très bon moment de lecture. Ça m’a rappelé l’excellent texte de David Osmay : L’inspecteur Bernère contre la mort (dans l’anthologie Mystères et mauvais genres que je vous conseille chaleureusement). Si comme moi vous préférez vos zombies saupoudrés d’humour, vous apprécierez ces deux nouvelles.
Nous finirons bien par en venir à bout… donne indubitablement envie de découvrir les autres écrits de son auteur.


*


logo3

Aucun commentaire:

Publier un commentaire