samedi 4 août 2018

Chapeau melon et homme en noir

Une nouvelle numérique d'Olivier Gechter, publiée chez Mnémos.

Vous pouvez également découvrir mon avis sur L'Ombre du maître espion et Bel Ange qui font partie du même univers.


J'ai lu les aventures du Baron noir dans leur première publication, soit les deux volumes parus chez Céléphaïs. Depuis ils ont été regroupés dans une très belle intégrale publiée chez Mnémos. Celle-ci se complète d'une troisième partie qui clôt l’arc narratif de l’année 1864 et que je n'ai pas encore lue. Aussi je me demandais si je pouvais lire la nouvelle et à quel moment de l’intrigue elle se situait. 
Elle se passe justement durant cette fameuse troisième partie et je pense l’avoir découverte pile au bon moment. Cela étant, il me semble qu’elle n’intéressera pas outre mesure ceux qui ne connaissent pas encore le Baron noir, même si elle ne lui est pas directement consacrée. 
Bien qu’Antoine Lefort, le fameux Baron noir, soit à de nombreux égards très proche de Iron Man, je lui ai toujours trouvé un petit côté Batman. En moins torturé, Dieu merci. Or, si Bruce Wayne a Alfred, Lefort a Albert, majordome dévoué corps et âme, d'un naturel flegmatique et surtout bien moins pacifique qu'il n'y paraît, comme on a pu s’en rendre compte dans les deux premières parties. 
Il est le personnage central de cette nouvelle. Pendant qu’Antoine vaque à ses occupations, Albert a en effet décidé de faire le ménage en grand. À sa façon et au grand dam de ceux qui se sont joué de son maître.
Ce n’est pas un texte particulièrement mémorable, surtout quand on n’est pas très fan des scènes d’action, mais il se laisse lire et puis il est gratuit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire