vendredi 24 mai 2019

Le Guide Steampunk

Un ouvrage d'Étienne Barillier et Arthur Morgan, publié chez ActuSF.

Présentation de l'éditeur :
Des machines gigantesques mues par la vapeur, des héros en hauts-de-forme et monocles, des héroïnes en crinolines et ombrelles... L'imagerie du steampunk ne cesse de fasciner depuis la création du genre dans les années 1980. Mais, quelles en sont les origines ? Quelles sont les œuvres majeures en littérature, au cinéma ou en bande dessinée ? Comment créer son propre look steampunk ?
Rédigé par Étienne Barillier, spécialiste incontournable du genre, et Arthur Morgan, cofondateur de la communauté French Steampunk, ce guide dresse un état des lieux du steampunk aujourd'hui autour, notamment, de rencontres avec Tim Powers, K. W. Jeter, James Blaylock, Greg Broadmore ou Mathieu Gaborit.
La première édition du Guide Steampunk est sortie en 2013. Les auteurs nous en proposent aujourd’hui une version révisée et augmentée. Cette mise à jour est plus que bienvenue et le temps écoulé a permis aux auteurs de prendre du recul afin de mieux nous décrire l’évolution du genre. 
Ce guide est accessible, bien écrit, très complet et structuré, comme tous ceux publiés chez ActuSF que j’ai pu lire. Il détaille la naissance du steampunk puis son développement, tente de le circonscrire mais admet volontiers que le genre est protéiforme. 
Plus qu’un genre, le steampunk est un mouvement qui touche à tous les arts et regroupe des gens. Les auteurs mettent en avant son esthétique, mais ne laissent jamais de côté ses racines punks. Ils explorent tous les supports car le steampunk n’est pas seulement littéraire, contrairement à ce que les néophytes (surtout en France) peuvent croire. Ses voies d’expression sont multiples et parfois surprenantes. 
Une large partie du livre est consacrée à la littérature, au cinéma et aux séries. Les œuvres sont résumées, on pointe leurs points forts aussi bien que leurs points faibles. C’est une mine d’informations intéressantes pour les grands lecteurs, dont je fais partie. Mais dans ce guide on parle aussi de musique, de costumes, de do it yourself, de la mentalité des vaporistes et des conventions. Au fil des pages, on ressent la passion des auteurs et, outre sa clarté, c’est ce qui rend l’ouvrage particulièrement agréable à lire. 
Si vous voulez découvrir, c’est parfait, mais vous trouverez ce guide intéressant, même si vous connaissez déjà bien le genre. Vous apprendrez forcément quelque chose. Pour ma part, j’ai ajouté pas mal de titres, notamment des BD et des romans en anglais, à ma liste d’envies de lecture. 
L’ouvrage est jalonné d’entretiens qui montrent à quel point le steampunk peut être riche et varié. Et cela permet de mieux connaître des artisans du mouvement. 
Ce guide est incontournable pour tous les amateurs de steampunk. Il offre de nombreuses pistes de réflexion et je vous le conseille chaleureusement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire