samedi 24 décembre 2016

Le Jour des Tartines

Une nouvelle de Thierry Fernandez, publiée en numérique dans la collection e-courts chez Voy'el.


Cette nouvelle est disponible gratuitement sur les librairies numériques jusqu'au 31 décembre 2016.


*


le-jour-des-tartines-thierry-fernandez.png




Présentation de l'éditeur :


JDT : prototype porté par un nouveau type de *******, basé sur l’agencement d’un ***** et de *******. Sûr à 100 %. Aucune raison de se crasher, et pourtant.


Les suspicions de l’état-major étasunien se portent immédiatement sur les ******.


Paule Langevine : Scientifique française.


Fait une découverte qui pourrait bouleverser la physique : la loi d************ aurait changé.



Le Jour des Tartines est un rapport scientifique codé décrivant des expériences basées sur les lois de la physique… Non en fait pas du tout, cependant c’est de cette façon que le texte est mis en scène.
Comment diable pourrais-je vous parler de cette nouvelle sans éventer l’intrigue ? Comme toujours avec la collection e-courts, on ne sait pas où on met les pieds et c’est ça qui me plaît. Ce serait dommage de vous gâcher la découverte. Je n’ai jamais été déçue par ces textes poétiques ou déjantés, voire les deux.
Cette fois on fonce joyeusement vers la SF, ses paradoxes, ses bizarreries, son côté pulp. Le récit éclaté mélange les pistes ainsi que les points de vue et rend la lecture très attrayante, le tout étant assez insolite pour aiguiser tout de suite l’intérêt. On ne voit pas les pages filer.
J’ai eu l’impression de m’être égarée dans le songe de quelqu’un d’autre, mais une pub m’a également trotté en tête durant toute ma lecture (ce qui n’est pas une mauvaise chose, avoir l'image à l’esprit m’a fait marrer). Le Jour des Tartines est un texte amusant, qui joue avec des références que nous avons tous et qui se lit très, très vite. Vous y trouverez des prototypes révolutionnaires, des extraterrestres et des tartines beurrées, ça devrait vous suffire. Il ne reste qu’à embarquer. Allez quoi, il y a aussi des chats, vous ne pouvez pas résister à ces sales bêtes.


*


JLNND-Je-lis-des-nouvelles-et-des-novellas

Aucun commentaire:

Publier un commentaire