jeudi 14 novembre 2019

L'Échiquier de jade, Sorcières Associées T2

Un roman d'Alex Evans publié chez ActuSF.

Vous pouvez aussi lire sur ce blog les chroniques du premier tome et d'autres textes dans le même univers :
- Sorcières associées (ce roman a été réédité par ActuSF. Ma chronique porte sur une édition antérieure. J'ai également lu la nouvelle version qui n'a pas subi de changements majeurs, aussi mon opinion reste inchangée.)
- Une Collection d'ennuis (nouvelle gratuite)
- Le Temple des transactions douteuses (nouvelle gratuite)

Présentation de l'éditeur :
Tanit et Padmé, sorcières associées, ont du pain sur la planche : la confusion règne dans la cité millénaire de Jarta. En pleine période électorale, le gouvernement s’apprête à accueillir une délégation diplomatique de la plus haute importance. Mais des démons surgis à l’improviste sèment la terreur, tandis qu’un antique échiquier disparaît mystérieusement du palais du Consul. Membres d’une secte sinistre, médium étrange et nécromant renégat, tous semblent être à sa recherche. Tandis que leur enquête se révèle de plus en plus dangereuse, les deux sorcières s’interrogent... Quel secret cache l’échiquier de jade ?
Un roman à deux voix porté par des héroïnes de caractère, une enquête trépidante dans une cité métissée... L’imaginaire steampunk d’Alex Evans s’illustre une fois de plus par sa richesse.
Un échiquier de jade, à la fois précieux et magique, a été dérobé. La situation est d’autant plus délicate que l’objet devait être offert en guise de cadeau diplomatique. Ce sont nos deux sorcières, Tanit et Padmé, qui sont chargées de retrouver l’artefact, mais bien évidemment ce ne sera pas leur seule préoccupation. Entre rebondissements, trahisons et cas de conscience, ni les sorcières ni les lecteurs n’auront le temps de s’ennuyer !
Ce tome est à base de démons et de politique, mais n’est-ce pas toujours comme ça à Jarta ? Le retour de la magie est source de toutes les convoitises et les amateurs se soucient peu des conséquences tant qu’ils obtiennent ce qu’ils souhaitent. En outre, ceux qui ont fait de la magie leur métier commencent à s’interroger sur le rôle qu’on veut les voir endosser et leurs prérogatives.
Bien sûr, c’est un plaisir de flâner dans Jarta avec les sorcières, de voir cette ville hétéroclite en pleine mutation, entraînée par le progrès, autant scientifique que magique, qui tente de s’amalgamer aux traditions et aux nombreux cultes qui ont pignon sur rue. Si l’argent est le roi de Jarta, la diversité est sa reine. J’adore l’originalité de cette ville qui mêle les cultures et sort résolument du cadre très occidental qui fait la fantasy habituellement. De même, j’apprécie le mélange de fantasy et de steampunk qui donne son identité à l’ensemble. Et que dire des personnages hauts en couleur...
Padmé et Tanit sont deux femmes très différentes. J’aime le fait qu’elles soient amies alors que tout devrait les opposer. Leurs capacités autant que leurs personnalités se complètent bien. Ce roman est aussi l’occasion de les connaître un peu mieux. Alex Evans consacre quelques chapitres à leur passé. J’ai particulièrement apprécié cette incursion dans l’enfance de Padmé. Si j’aime les deux personnages, j’avoue avoir quand même une petite préférence pour cette dernière. Elle est certes plus posée et plus altruiste que Tanit, mais c’est surtout dans son rôle de mère que je la trouve plus attachante. Il n’y a pas beaucoup d’héroïnes avec enfant en SFFF et Jihane, bien qu’elle soit un personnage secondaire, a un rôle intéressant, elle n’est pas là pour rehausser le décor. J’espère qu’elle évoluera encore et qu’on la verra davantage utiliser son don.
L’Échiquier de jade est une très bonne suite qui développe son univers tout en possédant ses propres intrigues. On y retrouve tout ce qui a fait le charme du premier tome et des textes d’Alex Evans de manière générale. Il ne me reste plus qu’à attendre la suite...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire