mardi 31 décembre 2019

Bilan 2019

Mine de rien, mon année livresque a été bonne, même si je lis moins qu’avant et qu’elle ne s’est révélée que dans sa seconde moitié.
J’en suis d’autant plus contente que mes coups de cœurs sont très différents les uns des autres et que ce sont les ouvrages d’auteurs que je ne connaissais pas.

Ils sont présentés dans l’ordre de lecture.

Chroniques Verticales de Laurent Copet
J’ai été happée par ce feuilleton dont la première saison compte six épisodes et j’attends désespérément la suite.
Imaginez un clan d’alpinistes. Ils avancent sans relâche sur une falaise, poursuivis par le néant, avec l’espoir insensé d’atteindre un jour le sommet. Je vois ton regard, toi qui te caches derrière ton écran. Tu te dis qu’il n’y a rien de passionnant là dedans. Tu te trompes. Tu n’imagines pas tout ce qu’il peut se passer sur cette falaise.
Dans ce clan composé de cordées, chaque famille a une fonction. On apprend à les connaître, on découvre leurs traditions, leurs croyances, les dangers qui les guettent… On ne peut que s’attacher aux personnages et s’impliquer dans leur histoire.

Les Filles du Nord de Mélody Gornet
Ce très beau roman parle de reconstruction, de fragilité, d’acceptation de soi et d’amitié.
Madison est partie étudier en Écosse dans ce qui s‘apparente plus à une fuite qu’un plan d’avenir. Elle est dans un état psychique très fragile, au bord de la rupture. Ses repères se sont brouillés et elle surnage tant bien que mal dans l’existence jusqu’à ce qu’elle rencontre Fern et Arbor. Avec eux, Madison va réapprendre à vivre.
Raconté comme ça, vous vous dites que c’est cucul. Non, vraiment pas. C’est une belle histoire, ni trop glauque ni niaise.

Dans l’Ombre de Paris de Morgan of Glencoe
Un peu compliqué à résumer celui-ci, alors je ne vais pas m’y risquer.
C’est indéniablement ma plus belle lecture de l’année. J’ai découvert un univers passionnant, des personnages très attachants et une autrice que j’aurai plaisir à relire tant elle me semble être une belle personne.

Les Ombres d’Esver de Katia Lanero Zamora
C’est le roman d’une émancipation, celle d’une jeune fille qui a grandi entre les grilles d’un domaine périclitant, sous la coupe d’une mère très autoritaire. Cette dernière n’a qu’un but : faire entrer sa fille dans la plus prestigieuse école de botanique du pays. Mais Amaryllis n’a pas les mêmes ambitions et semble sombrer dans la folie.
À mi-chemin entre le roman gothique et le conte fantastique, ce récit se révèle des plus symboliques. Et ça fait plaisir de voir ces genres, souvent réservés à un public de connaisseurs, rendus accessibles à une plus jeune génération.

Passing Strange d’Ellen Klages
J’ai aimé la magie douce et la poésie de ce roman, les personnages que l’on apprend à connaître en si peu de pages et découvrir le contexte historique qui les entoure.

J’espère que votre année livresque a été bien remplie et vous souhaite de belles lectures pour 2020.
Pace e Salute.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire