vendredi 1 mai 2020

La vie est belle et drôle à la fois

Un roman de Clarisse Sabard, publié aux éditions Charleston.
La version audio est une exclusivité Audible.

Présentation de l'éditeur :
"Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m'y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman." Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au cœur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins... haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu'on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d'avancer...

Ce roman a été une excellente surprise. À l’instar de Léna, la narratrice, je ne suis pas une grande fan de Noël et je n’attendais pas grand-chose de cette lecture. Je voulais juste un roman sans prise de tête à écouter pour passer le temps et me reposer. Je me suis laissé bercer par la voix agréable de la lectrice et il ne m’a pas fallu plus de deux chapitres pour être happée par cette amusante histoire et m’attacher aux personnages.
Léna est une fille sympa, malheureuse en amour et nantie d’une famille haute en couleur. Elle est aussi allergique à Noël pour de mystérieuses raisons et se retrouve bien malgré elle forcée de passer les fêtes dans son village d’enfance pour faire plaisir à son frère au bord du divorce et à sa mère… absente. Si cette dernière est l’instigatrice de cette réunion de famille, elle n’en a pas moins mis les voiles en laissant une explication très vague à sa progéniture.
J’ai beaucoup apprécié cette histoire, la quête de Léna pour éclaircir un point nébuleux de son passé qui la fait souffrir, le mystère derrière la disparition de la fantasque Judith et toutes les petites histoires de famille qui accompagnent ce séjour hivernal. Ce n’est jamais pesant ou ennuyeux, on se laisse glisser tranquillement entre les effluves d’épices et de chocolat chaud, on apprend à connaître tous ces gens et à les aimer. On rit, on s’attriste et cela n’est jamais « dans l’excès » comme le dirait Violette. C’est le parfait roman de Noël à mon avis.
En outre, on trouve à la fin deux appétissantes recettes. J’aime ce genre de bonus qui prolonge un peu le magie d’un roman.
Je ne vais pas attendre bien longtemps avant d’écouter le second tome.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire