vendredi 15 mai 2020

La vie a plus d'imagination que nous

Un roman de Clarisse Sabard, publié aux éditions Charleston.
La version audio est une exclusivité Audible.


Présentation de l'éditeur :
Après sa récente rupture avec Clément, Léna redoutait une fois encore les vacances de Noël dans sa famille quelque peu agitée. Mais elle n'imaginait pas avoir affaire à un nouveau cataclysme. Cette fois, c'est son père qui fait des siennes ! Une semaine avant Noël, la voilà forcée de venir le chercher à l'hôpital, car il a été ramassé ivre mort devant la grille du cimetière de Vallenot... Qu'est-ce qui lui a pris ? Et pourquoi a-t-il rompu avec sa dernière conquête ? Comme si cela ne suffisait pas, sa mère a décidé de la recaser avec Clément, Mamie Jacotte l'a inscrite en secret sur un site de rencontres et son oncle Xavier a invité un SDF pour les fêtes... Cette année encore, les vacances ne s'annoncent pas de tout repos ! Heureusement qu'il y aura la neige, le chocolat chaud, le marché de Noël et les traditionnelles décorations au programme !
En ce moment, j’ai besoin d’ambiances chaleureuses, de personnages attachants et de lectures sans prise de tête. Si en plus cela me rappelle l’hiver (l’été qui arrive me déprime. Oui, il y a des gens comme ça…) c’est parfait. Ainsi, puisque j’ai beaucoup aimé le premier tome, La vie a plus d’imagination que nous m’a semblé être une valeur sûre.
J’ai retrouvé avec grand plaisir Léna ainsi que les autres membres de la famille Pichon, pour qui Noël n’est décidément pas une période de tout repos.
Cette année, Léna a de nouveau le blues face à ses amours qui partent à la dérive. Mais elle n’a pas vraiment le temps de s’apitoyer sur son sort entre son père qui a reçu un choc psychologique violent dont il refuse de parler, la demi-sœur de sa grand-mère qui a décidé de s’inviter pour les fêtes avec sa petite fille et les rumeurs qui circulent au village, elle va avoir de quoi faire. Comme dans le précédent volume, les histoires de famille se mêlent aux situations cocasses de la vie quotidienne, avec un soupçon de mystère et un brin de romance. Ce mélange des genres forme un ensemble étrangement cohérent et l’on prend plaisir à découvrir un peu plus l’histoire de cette famille. Même si les personnages sont un peu caricaturaux parfois, je les aime bien. J’ai néanmoins mis un certains temps à apprécier les nouveaux venus et ne me suis pas spécialement passionnée pour les secrets de famille qu’ils se sont employés à déterrer.
Il faut dire que les rebondissements sont très prévisibles, plus encore que dans le premier tome, et Léna, qui n’a pas la comprenette rapide, n’aide pas à les faire mieux passer. Cependant, le tout fonctionne bien car on ne s’ennuie pas. En outre, l’autrice n’en fait pas non plus des caisses avec toutes ces révélations et on lui en sait gré. C’est du divertissement, pas un roman de mœurs.
Comme pour le premier tome, j’ai opté pour la version audio. De prime abord, j’ai été un brin désappointée que ce roman soit narré par une nouvelle lectrice, j’aimais bien la première. Toutefois, Flora Brunier est une bonne lectrice et j’ai beaucoup apprécié de l’écouter. C’est tout à fait le style de roman qui passe très bien en audio, sans doute même davantage qu’à l’écrit.
Peu ou prou, ce roman m’a offert ce que j’en espérais, même si j’ai préféré son prédécesseur, et j’ai passé un agréable moment à l’écouter. Si Clarisse Sabard lui offre une suite, je la lirai ou l’écouterai volontiers.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire